Un documentaire d’Ana Boariu (2009, 52 min).
Une coproduction KTO/Signis Roumania.

Le film retrace l’installation progressive de la terreur en Roumanie, à l’époque stalinienne, telle qu’elle a été décrite par Vladimir Ghika, prince roumain, prêtre du diocèse de Paris et martyr de l’Église catholique. Le film suit le fil d’une correspondance inédite, redécouverte seulement en 2007 : celle des lettres envoyées par Vladimir Ghika entre 1948 et 1952 à son frère Dimitri, ancien diplomate et ministre des affaires étrangères de la Roumanie, exilé en Suisse. Vladimir Ghika a été arrêté et condamné à trois ans de prison pour avoir maintenu le lien avec le Vatican et aussi avec son frère. Il est mort en prison le 16 mai 1954, à l’âge de 80 ans.

This function has been disabled for Vladimir Ghika.