Michel PRAT, oblat bénédictin
  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 28 Ed. Beauchesne – a écrit:
“Qui ne sait pas respecter, ne saura jamais se sacrifier.”

Dans la traduction liturgique de la Bible de 2013, le verbe “respecter” se rencontre trois fois dans les Évangiles, toujours lors de la parabole des vignerons homicides: Mt 21,37; Mc 12,6 et Lc 20,13.
Mt 21,37: Finalement, il leur envoya son fils, en se disant: “Ils respecteront mon fils.”
Ce verbe ne se rencontre pas dans les livres des Actes des Apôtres ni de l’Apocalypse mais deux fois dans les lettres pauliniennes, en 1Co 7,36 et 1Tm 3,4.
1Co 7,36: “Si un jeune homme pense qu’il risque de ne pas respecter une jeune fille, s’il est plein d’ardeur et que l’issue devienne inévitable, qu’il fasse comme il veut: ils peuvent se marier, ce n’est pas un péché.”
1Tm 3,4: “Il faut qu’il dirige bien les gens de sa propre maison, qu’il obtienne de ses enfants l’obéissance et se fasse respecter.”

Dans cette même traduction, le verbe “sacrifier” ou “se sacrifier” ne se rencontre pas une seule fois dans le Nouveau Testament. Il se rencontre 11 fois dans l’Ancien Testament: cinq fois dans le Pentateuque, cinq fois dans les Prophètes et une fois dans le livre de l’Ecclésiastique. A chaque fois, ce verbe sous-entend le sacrifice d’animaux.

Dans notre paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, nous n’entendons pas souvent les mots “respect” ou “respecter” pendant le mot d’accueil ou la prière universelle, mais plutôt des plaintes à propos du mot “discrimination”. Dans notre milieu professionnel, ces mots reviennent régulièrement dans les expressions “manque de respect” ou “absence de respect”.

Pour en revenir à la parabole des vignerons homicides, le fils est Jésus, les vignerons sont les Juifs infidèles; l’autre peuple à qui sera confiée la vigne sont les païens et le juifs croyants. Jésus s’est sacrifié pour nous sur la croix, il a pris sur lui nos péchés. Les vignerons homicides n’ont pas respecté le fils, ils ne pourront pas l’imiter, ils ne pourront pas se sacrifier à leur tour. Ils ne feront pas partie des amis de Jésus selon l’Evangile de Jean: “Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure.”

A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.