Michel PRAT, oblat bénédictin

  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 25 Ed. Beauchesne – a écrit:
“Venge-toi des épreuves dont tu n’arrives pas à comprendre le sens, en allant porter du bonheur à des êtres qui t’ignorent.”

Un jour, on m’a fait comprendre, à l’église paroissiale que je fréquente, que la façon dont j’animais les chants ne correspondait plus à celle que proposait la majorité de l’équipe liturgique et que je devais épouser les vues de cette majorité. J’ai choisi de quitter l’équipe liturgique. Ce fut une épreuve parce qu’une partie de ma vie reposait depuis de nombreuses années sur le rythme régulier de ces animations liturgiques dominicales; je n’en comprenais pas le sens, je ne comprenais pas pourquoi, après tant d’années, il m’avait fallu tout quitter. Je me suis vengé en acceptant de lire une fois de temps en temps un texte de ces mêmes liturgies dominicales à une assemblée composée en majorité d’êtres qui m’ignoraient. J’ai pris la décision aussi de distribuer à l’issue de ces célébrations des images pieuses accompagnées d’une courte prière ou d’un commentaire sur cette image. Je crois que j’ai porté du bonheur aux membres de cette assemblée.

La parabole du festin nuptial (Mt 22,1-10) présente une situation similaire. Le Roi vit une épreuve: tous ses invités de marque refusent son invitation au festin. (v.5-6) Il invite alors tous ceux que ses serviteurs pourront rencontrer aux croisées des chemins (v.9-10): il a porté du bonheur à des êtres qui l’ignoraient.

Dans les Actes des Apôtres, chapitre 13, à Antioche de Pisidie, Paul prêche la Bonne Nouvelle de Jésus Christ aux habitants de la cité. Sa prédication suscite des jalousies de la part des juifs. C’est une épreuve pour Paul et Barnabé qui déclarent alors à ces derniers: “C’est à vous qu’il fallait d’abord annoncer la parole de Dieu. Puisque vous la repoussez et ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien! Nous nous tournons vers les païens.”(Ac 13,46) Ainsi Paul et Barnabé ont apporté du bonheur à des êtres qui les ignoraient.

A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.