Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 24 Ed. Beauchesne – a écrit: “Rien ne rend Dieu proche comme le prochain.”

Dans la parabole du bon Samaritain en Lc 10, 29-37, le Samaritain s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands (v.36), “il a exercé sa miséricorde envers lui.”(v.37) Cette parabole a pour but d’illustrer le dialogue qui la précède entre un légiste et Jésus (Lc10, 25-28) qui donne les deux grands commandements: “Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit; et ton prochain comme toi-même.”(v.27), verset qui est une citation de Dt6,5 et Lv19,18. Pour Jésus, c’est ce qu’il y a écrit dans la loi, comment il lit la loi.(Lc10,26) Pour que Dieu soit proche, encore faut-il l’aimer (Dt6,5), et concrètement pour l’aimer, pour aimer Dieu que l’on ne voit pas, il convient d’aimer son prochain comme soi-même, son frère que l‘on voit. (Lv19,18; 1Jn4, 20)
Un commentateur juif, Racanti, a dit: “Aimer son prochain en qui on voit l’image de Dieu, c’est aimer Dieu et le vénérer.” L’amour d’autrui devient ainsi l’un des facteurs de notre communion avec Dieu. Un autre commentateur juif, Ben Azaï, estime que l’amour de l’homme pour sa propre personne ne peut pas être le critère de l’amour d’autrui. Car cet argument permettrait à celui qui accepte allègrement les injures d’injurier à son tour son prochain. (Elie Munk-”La voix de la Thorah”) On retrouve ce thème en 1Jn 2,9: “Celui qui prétend être dans la lumière tout en haïssant son frère est encore dans les ténèbres.” Il n’est donc pas proche de Dieu ni en communion avec Dieu. v.10: “Celui qui aime son frère demeure dans la lumière et il n’y a en lui aucune occasion de chute.” Celui-ci par contre est proche de Dieu. Tandis que notre verset Lv 19,18 fait reposer la solidarité fraternelle des hommes sur le commandement de l’amour d’autrui, la phrase de la Genèse Gn 1,27 ouvre des horizons plus vastes, car elle proclame la vérité de l’unité naturelle du genre humain.
A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.