Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 23 Ed. Beauchesne – a écrit: “Va chercher celui qui n’osait t’attendre. Donne à qui ne te demande pas. Aime qui te repousse.”

    En Matthieu 5,42, Jésus dit: “A qui te demande, donne;” Monseigneur Ghika ajoute donc “A qui ne te demande pas, donne aussi.” Ce qui va dans le sens de la charité. Partager avec ceux qui n’ont rien, même s’ils ne réclament rien, est un devoir pour les disciples de Jésus Christ. 
    En Mt 5,44, Jésus dit: “Aimez vos ennemis et priez pour vos persécuteurs,” Monseigneur Ghika reprend cette affirmation sous une autre forme. Jésus ajoute au verset 45a “afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux.” C’est pour avoir une récompense qu’il nous est demandé de suivre cette demande exigeante, pour nous distinguer des publicains (v.46) et des païens (v.47). Un peu plus haut, avec le même objectif, Jésus demande à ses disciples de ne pas tenir tête au méchant (v.39). Si les disciples obéissent à ces préceptes, alors ils seront les bénéficiaires d’une ou plusieurs béatitudes énoncées toujours au même chapitre, versets 1 à 12. En particulier la béatitude des versets 11-12: “Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu’on vous persécutera… soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux…” En effet avant la venue de Jésus en ce monde, et même encore actuellement, il était d’usage d’appliquer “œil pour œil et dent pour dent.”(Ex 21,24) Cette façon de faire n’amènerait ou n’amène pas la paix dans la société. 
    Quant à la première citation de Monseigneur V. Ghika, on peut l’appliquer aux missionnaires qui sont partis d’Europe occidentale ou d’autres continents vers des régions déshéritées. Lorsque Mgr Ghika est allé chercher les Villejuifois pour leur annoncer la Bonne Nouvelle, il n’était sûrement pas attendu. 
A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.