Michel PRAT, oblat bénédictin

  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 22 Ed. Beauchesne – a écrit:
“Heureux sont ceux qui ont désiré aimer davantage et qui ont voulu aimer ce qu’il est difficile d’aimer, car la terre leur sera moins petite et le ciel leur sera plus grand.”
L’un des messages de Marie aux voyants de Notre Dame de la Sallette est la sanctification du dimanche. Pour sanctifier le dimanche, encore faut-il l’aimer, davantage que ceux qui se disent chrétiens ne le font actuellement. Au cours des premiers siècles de notre ère, des chrétiens ont répondu à leur interlocuteur du moment “Sans le dimanche, nous ne pouvons pas vivre.” ”Sine dominus dies, non possumus.” La messe dominicale, c’est la respiration hebdomadaire des chrétiens. Ceux qui s’y rendent, qui aiment s’y rendre, sont heureux de l’avoir aimée, d’avoir fait l’effort de l’aimer. A l’issue de la célébration, ils auront pu faire le point sur leur vie, faire des projets, prendre des décisions, faire le bilan des événements de la semaine écoulée, envisager sereinement la semaine qui vient, trouver du réconfort, ou  tout simplement passer un bon moment avec leur coreligionnaires: le ciel leur sera plus grand.
“Aimer ce qu’il est difficile d’aimer” se retrouve en Mt5, 43-48: “…Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs… Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous? les publicains n’en font-ils pas autant?…”
Heureux aussi ceux qui ont désiré aimer davantage le dimanche car il leur sera donné, comme en Lc14, 28-32, de faire des prévisions. Verset 31 et suivants: “Ou encore quel est le roi qui, partant faire la guerre à un autre roi, ne commencera pas par s’asseoir pour examiner s’il est capable, avec dix mille hommes, de se porter à la rencontre de celui qui marche contre lui avec vingt mille? Sinon, alors que l’autre est encore loin, il lui envoie une ambassade pour demander la paix.”
Voici ce que nous apporte d’aimer: “Quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.”(1Jn4, 7b)
“Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu,
  je vous dirai ce qu’il a fait pour moi.”(Ps65/66, 16)
A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.