Michel PRAT, oblat bénédictin


Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 22 Ed. Beauchesne – a écrit:
“Soyez heureux les uns par les autres.”

Peut-on être heureux aujourd’hui encore dans ce monde qui passe ? Peut-on être heureux les uns par les autres ? Pour David dans le psaume 14(15), la réponse est oui:
2 ”L’homme à la conduite intègre,
qui pratique la justice;
il dit la vérité selon son cœur
3 et n’a pas de calomnie sur la langue.
Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.”

Le verset 2 nous dit que l’on peut être heureux si l’on a une conduite droite, si on mène une vie droite. En Mt 5,6, Jésus a dit: “Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.” On retrouve dans ce dernier verset comme en Ps 14,2 le mot “justice” et alors le bonheur est promis. Saint Paul en Rm 6,20-23 affirme que si l’on mène une vie selon la justice, libérée du péché, une vie sainte, l’aboutissement, c’est la vie éternelle. On est heureux au moins si la vie nous est promise. En plusieurs passages des livres de la Loi, il est demandé d’observer tel ou tel commandement, prescription, précepte afin d’allonger les jours de sa propre vie.
Rm 6,23: “Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.”

A d’autres moments de sa vie publique, Jésus a dit que l’on pouvait être heureux si l’on n’hésite pas à faire certains sacrifices, à rompre avec certains usages. En Mc 9,43: “Et si ta main est pour toi une occasion de péché, coupe-la: mieux vaut pour toi entrer manchot dans la Vie que de t’en aller avec tes deux mains dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint pas.”

Au verset 3 du Psaume 14 cité plus haut, David dit que nous pouvons être heureux les uns par les autres. Pour cela ne pas médire, ne pas calomnier (v.3a), aimer son prochain comme soi-même (v.3b). Ce verset se retrouve sous une autre forme dans le sermon sur la montagne, en Mt 7,12 par exemple: “ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-même pour eux: voilà la Loi et les Prophètes.” Ou encore en Mc 4,24: “Et il (Jésus) leur disait: “Prenez garde à ce que vous entendez ! De la mesure dont vous mesurez, on mesurera pour vous, et on vous donnera encore plus.” Pour la médisance et la calomnie, on se reportera aussi à la lettre de Saint Jacques Jc 3,1-11; 4,11-12.

A SUIVRE

This function has been disabled for Vladimir Ghika.