Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 21 Ed. Beauchesne – a écrit:
“Heureux ceux qui cherchent car ils ont déjà trouvé et ils trouveront deux fois.
Heureux ceux qui font de la joie avec la vérité.
Heureux ceux qui font de la joie avec leur joie.
Heureux ceux qui font de la joie avec leurs peines.
Heureux ceux qui aiment Dieu, car ils ne songent même plus à se demander s’ils sont heureux ou malheureux.”

La première affirmation de Mgr Ghika se retrouve en Mt 7,7: “demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira.” Cette affirmation de trouver deux fois peut-être mise en parallèle avec les récits de guérison des aveugles dans les Évangiles synoptiques à Jéricho: en Saint Matthieu 20,29-34, il y a deux aveugles. En Marc 10,46-52, il y a un aveugle. Parce qu’on a appliqué une parole de l’Evangile, on trouve deux fois.

La deuxième affirmation de Monseigneur a une source possible dans les chapitres XIV à XVIII de l’Evangile de Jean:
(Jn 14,17):”l’Esprit de vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous et qu’il est en vous.”
(Jn 15,26):”Lorsque viendra le paraclet, que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il me rendra témoignage.”
(Jn 16,13a):”Mais quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous introduira dans la vérité toute entière;”
(Jn 17,17):”Sanctifie-les dans la vérité: ta parole est vérité.”
(Jn 18,37b):”Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. quiconque est de la vérité écoute ma voix.”
Ces citations nous permettent de dire qu’avec le Christ, nous pouvons approcher, connaître la vérité. Enfin, avec Jn 15,11:”je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète.” et avec Jn 16,20b:”Vous serez triste, mais votre tristesse se changera en joie.”, nous retrouvons cette seconde affirmation de Monseigneur Ghika.

La quatrième affirmation trouve des éclaircissements avec une citation de “Chemin” de Saint José Maria Escriva, au chapitre Joie n°663: “Tu me demandes un conseil pour remédier à la tristesse. -Voici une recette qui vient de bonne source, de l’apôtre Saint Jacques. – Tristatur aliquis vestrum?- Tu es triste, mon enfant? Oret! Prie!- Essaie, pour voir.” En effet on lit en Jc 5,13-15:”Quelqu’un parmi vous souffre-t-il? Qu’il prie. Quelqu’un est-il joyeux? Qu’il entonne un cantique… au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera.” Dans cette citation, on a le développement de la troisième et quatrième affirmation de Monseigneur.

Pour expliquer la cinquième affirmation, nous pouvons avoir recours à une citation du Saint curé d’Ars:” La prière élargit le cœur et permet d’aimer Dieu.”

…A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.