Michel PRAT, oblat bénédictin

Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 26 Ed. Beauchesne – a écrit:
“L’humilité est la meilleure préparation à l’agonie.” 

 Dans la parabole du mauvais riche et du pauvre Lazare (Lc16, 19-30), le mauvais riche n’a pas fait preuve de beaucoup d’humilité durant sa vie terrestre, ni même peu avant sa mort en faisant bonne chère tous les jours et après sa mort, il souffre terriblement en enfer.
Jésus, à Gethsémani (Mt26, 36-46), pressentant qu’il allait quitter ce monde, a remis sa volonté entre les mains de Dieu son Père. Il a souhaité échapper à sa Passion (v.39 et v.42) mais immédiatement après il a abandonné sa volonté propre.
Étienne, tandis qu’on le lapidait, remet sa volonté entre les mains de son Seigneur Jésus Christ. (Ac7, 59) “Et pendant qu’on le lapidait, Étienne priait et disait: “Seigneur Jésus, reçois mon esprit.”” Étienne aussi donc abandonne sa propre volonté pendant son agonie.

 L’écriture divine nous le dit: “Quiconque s’exalte sera humilié, et qui s’humilie sera exalté.” (Mt23, 12; Lc14, 11; Lc18, 14) Cette sentence montre bien que l’humilité est la meilleure préparation à l’agonie. Le psalmiste le dit encore en Ps130(131), 1): “Seigneur, je n’ai pas le cœur fier, ni le regard hautain; je n’ai pas pris un chemin de grandeurs, ni de merveilles qui me dépassent.” Mais pourquoi ? dit la Règle de Saint Benoît au chapitre 7 (RB7, 4). C’est que “Si je n’avais pas d’humbles sentiments, si j’exaltais mon âme, tu la traiterais comme un nourrisson qu’on sèvre de sa mère.” (même psaume, v.2)
Dans ce même chapitre de la Règle, le Père des moines d’occident compare notre vie à cette échelle qui apparut en songe à Jacob et sur laquelle il voyait des anges descendre et monter. (Gn28, 12) Si nous voulons donc atteindre le sommet de la plus haute humilité et parvenir à cette exaltation céleste où l’on accède par l’humilité présente, il faut dresser et gravir par nos actes cette échelle. (RB7, 5-6)
 A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.