Michel PRAT, oblat bénédictin


  Monseigneur Vladimir Ghika, dans son livre “Pensées pour la suite des jours” – page 30 Ed. Beauchesne – a écrit:
“’Toute chose apporte avec elle une révélation et une énigme, la révélation de sa présence et l’énigme de sa destinée.”

REVELATION est le nom anglais utilisé pour désigner le livre de l’APOCALYPSE. C’est aussi le premier mot de ce livre dans la traduction liturgique de 2013 en français (Ap 1,1): “Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a confiée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir; cette révélation, il l’a fait connaître à son serviteur Jean par l’envoi de son ange.” Ce mot revient quatorze fois dans le Nouveau Testament.
En 1Co 2,10: “Et c’est à nous que Dieu, par l’Esprit, en a fait la révélation. Car l’Esprit scrute le fond de toutes choses, même les profondeurs de Die u.” De quelle révélation s’agit-il? Remontons un peu plus haut dans ce passage avec 1Co 2,9: “Mais ce que nous proclamons, c’est, comme dit l’Ecriture: ce que l’oeil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu (Is 64,3), ce qui n’est pas venu à l’esprit de l’homme (Is 65,17), ce que Dieu a préparé pour ceux dont il est aimé. (Si 1,10)
Le nom de cette chose dont la présence est révélée, que l’oeil n’a pas vue, que l’oreille n’a pas entendue, est la sagesse qui apparaît un peu plus haut encore dans notre passa √ge en 1Co 2,6-7: “Pourtant, c’est bien de sagesse que nous parlons devant ceux qui sont adultes dans la foi, mais ce n’est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dirigent ce monde et qui vont à leur destruction. Au contraire, ce dont nous parlons, c’est de la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, établie par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire.”
Avec le livre de la Sagesse, on dispose d’une piste pour faire le lien entre “sagesse” et “énigme”. (Sg 8,8): “Désire-t-on encore profiter de sa grande expérience (s.e. de la sagesse)? Elle connaît le passé et conçoit l’avenir, elle sait le sens caché des paroles et la solution des énigmes,…” . Le verset 9 nous donne la destinée de la sagesse (Sg 8,9): “J’ai donc résolu d’amener la Sagesse à partager ma vie, car je savais qu’elle serait ma conseillère pour bien agir, mon réconfort dans les soucis et la tristesse.”

  A SUIVRE…

This function has been disabled for Vladimir Ghika.